Mouches devant les yeux, que faire pour que ça passe ?

Le syndrome de la mouche devant les yeux, médicalement appelé myodésopsie, est une pathologie courante de la quarantaine. Pouvant notamment empêcher de voir correctement et surtout de lire, ce syndrome suscite l’inquiétude des personnes atteintes de par son caractère non prévisible.

Face à ce fait, il est indispensable d’utiliser des moyens adéquats afin d’y remédier lorsqu’on est confronté à ce problème. Il existe à cet effet des astuces simples qui permettent de s’en débarrasser efficacement. Si vous éprouvez cette désagréable sensation de mouche devant les yeux, voici pour vous notre sélection des meilleures solutions pour la faire passer.

Ce qu’il faut savoir du syndrome de mouches devant les yeux

Bien qu’il soit qualifié de trouble imprévisible, le syndrome des mouches devant les yeux n’apparaît pas au hasard. Il est souvent le fruit du concours de facteurs spécifiques et peut se manifester de différentes façons qu’il convient de connaître. La myodésopsie est souvent attribuée à bien des causes connues.

La fatigue oculaire et les sentiments d’anxiété

Le syndrome de mouche devant les yeux est le plus souvent lié à une utilisation excessive des yeux. L’exemple d’excès le plus connu est celui de l’exposition prolongée des yeux aux écrans qui engendre la détérioration progressive de leur vitalité. Cet état de choses favorise ainsi l’apparition des corps flottants ou mouches devant les yeux.

Par ailleurs, l’inquiétude et le stress ont aussi une incidence sur la pression intraoculaire et donc sur l’apparition des mouches devant les yeux. En effet, ils peuvent très rapidement provoquer une augmentation de l’hypertension, ce qui favorise l’apparition des troubles visuels.

La carence en fer ou en vitamine B12

Les risques de myodésopsie peuvent également provenir d’une carence en cobalamine (vitamine B12) ou en fer. En effet, essentiels dans la production des globules rouges, le fer et la vitamine B assurent l’irrigation des cavités oculaires. Une anémie pernicieuse (carence en fer ou en B12) prive donc les yeux d’oxygène ce qui entraîne des troubles de la vision.

Le décollement postérieur du vitré

Phénomène physiologique naturel dû au vieillissement oculaire, le décollement postérieur du vitré débute par une perte de consistance et une liquéfaction du corps vitré. Le gel blanchâtre ainsi formé se décolle de la rétine, ce qui laisse de fines particules en suspension sur l’œil. Le champ visuel est alors entravé par ces débris cellulaires entraînant la désagréable sensation de mouches devant les yeux.

Outre ces causes, les myodésopsies sont attribuées également à d’autres facteurs externes comme :

  • les traumatismes oculaires (inflammation de la choroïde)
  • la déshydratation
  • une mauvaise correction visuelle
  • l’inflammation de l’œil

On peut aussi citer les effets secondaires d’une opération de la cataracte ou autre chirurgie des yeux.

Les symptômes

La myodésopsie se caractérise souvent par la présence d’images fantômes dans le champ de vision. Les formes les plus souvent rapportées sont les taches sombres, points noirs, toiles d’araignées, étincelles et voiles de fumée. Le plus souvent, ces corps sont visibles lorsque l’on regarde un fond lumineux comme par exemple le ciel, un livre, un mur blanc ou un écran de téléphone ou ordinateur. Généralement, les patients présentent les objets aperçus comme étant en mouvement qui semblent disparaître lorsqu’on essaye de les fixer.

Les solutions pour prévenir ou éradiquer le mal

Le syndrome de la mouche devant les yeux n’est pas imprévisible, mais découle plutôt d’un ensemble de facteurs. Pour y remédier, il faudrait alors adopter et pratiquer quotidiennement les bons gestes requis.

Se reposer suffisamment

Prendre l’habitude de se reposer convenablement permet de faire reposer les yeux afin de renforcer la vision. Le temps de sommeil moyen recommandé par les experts est de 6 à 9 heures par nuit. En faisant cela, vous limitez les risques de fatigue oculaire et d’excès de fatigue. Le plus souvent, les signes annonciateurs de fatigue oculaire sont les picotements aux yeux. Veillez donc à respecter les signaux de votre corps et à marquer une pause.

Veiller à bien vous alimenter

Une alimentation de qualité est utile pour prévenir ou corriger une myodésopsie liée à une carence. Il vous serait utile d’inclure dans vos repas des aliments riches en fer, en cobalamine et en antioxydants. Les meilleurs réservoirs de ces nutriments sont :

  • les fruits et légumes (carottes, épinards, kiwis, laitue…)
  • les abats, les viandes rouges et les œufs
  • les céréales (soja, lentilles ….)
  • le chocolat
  • les poissons (maquereau, sardines, saumons…) et les produits de mer (crevettes, crabes, huîtres)
  • le fromage, le lait et autres produits laitiers

Outre ces aliments, il est également possible de faire usage de compléments alimentaires recommandés dans la reconstitution du vitré. Une bonne hydratation est également de mise afin de prévenir l’assèchement des yeux.

Observer les bonnes habitudes pour les yeux

Mettre en place des habitudes saines vous permettra de limiter la vitesse de vieillissement de votre système visuel. Il est donc primordial de :

  • réduire le temps d’exposition aux écrans ou s’équiper de lunettes
  • réduire le niveau de luminosité de vos écrans
  • veiller à un meilleur éclairage de vos pièces afin d’éviter de vous forcer votre vision pour lire
  • veiller à humidifier vos yeux à l’aide d’un sérum physiologique
  • opter pour des protections anti UV et anti lumière bleue sur vos écrans

Vous devrez également penser à mettre fin au tabagisme qui entraîne une mauvaise oxygénation des yeux.

Consulter un spécialiste

Initialement, il n’y a aucune inquiétude à avoir en présence de mouches devant les yeux. En effet, avec le temps, le cerveau va apprendre à ignorer ces différents corps étrangers. Toutefois, lorsque le processus ne se passe pas naturellement ou qu’il est mal fait, il est conseillé de recourir à un médecin spécialiste de ce domaine.

Votre ophtalmologue devra donc effectuer une vitrectomie. Il s’agit d’une opération chirurgicale au cours de laquelle le vitré endommagé est retiré et remplacé par une solution saline physiologique et transparente.

En conclusion, il est possible, en prenant les bonnes habitudes, de prévenir le syndrome de la mouche devant les yeux. Dans le cas où le mal est déjà présent, gardez votre calme et laissez votre corps s’en charger. Vous avez également la possibilité d’aller consulter un médecin dès les premiers signes afin de vous rassurer des implications de votre myodésopsie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici